Burkina Faso : 19 000 milliards de francs CFA pour une croissance forte, durable et inclusive !

Le Plan national de développement économique et social (PNDES-II) s’inscrit dans la dynamique d’une meilleure sécurisation des populations, la modernisation des conditions optimales pour l’amélioration du bien-être des populations burkinabè et l’amélioration du climat des affaires sur l’ensemble du territoire national. Son objectif global est de "rétablir la sécurité et la paix, de renforcer la résilience de la nation et de transformer structurellement l’économie burkinabè, pour une croissance forte, durable et inclusive"

Le coût global prévu pour la réalisation du PNDES-II est estimé à plus de 19 000 milliards de francs CFA, soit un coût annuel moyen de 3 806,1milliards de francs CFA. La part consacrée aux dépenses d’investissements y compris les transferts de capital est de 34,7% correspondant à une enveloppe financière de 6 608,1 milliards de francs CFA, soit 1 321,6 milliards de francs CFA l’an. 

Les résultats attendus

A la fin de la mise en œuvre du PNDES-II en 2025, sept impacts globaux sont attendus selon le gouvernement. Ce sont, entre autres : le renforcement de la paix, de la sécurité, de la cohésion sociale et de la résilience du pays à travers, le relèvement /réinsertion socioéconomique des Personnes déplacées internes (PDI) dont le taux passera de 7% en 2020 à plus de 50% en 2025 ; la consolidation de la démocratie et l’amélioration de l’efficacité des gouvernances politique, administrative, économique, financière, locale et environnementale.

lan prévoit aussi l’amélioration de l’état de santé et des conditions de vie de la population, en faisant baisser le taux de mortalité infanto-juvénile pour 1000 de 81,6 en 2015 à 75 en 2025, la réduction du taux de pauvreté de 41,4% en 2018 à moins de 35% en 2025.

Lire plus

Comments:

For adding comments please sign up or log in