Niger : Plusieurs recommandations sur la CSU à l'issue de la Conférence internationale sur la PSS

La Conférence internationale sur la protection sociale en santé (PSS) a clos ses travaux le vendredi 13 mai dernier à Niamey. A la suite de quatre jours de travaux et d’échanges, les pays participants ont rendu publique une note d’engagements pour faciliter l’accès des plus faibles aux services de santé grâce à des approches innovantes dans la mobilisation des ressources et la promotion d’une bonne gouvernance basée sur la redevabilité envers les usagers.

Procédant à la clôture des travaux de Niamey, le ministre de la Santé publique, de la population et des affaires sociales, M. Idi Illiasou Mainassara, a indiqué qu’en choisissant de réunir des experts, des acteurs de la société civile et des politiques de plusieurs pays, les organisateurs de la Conférence internationale sur la protection sociale en santé «ont opté pour une approche de complémentarité et de synergie entre toutes les structures engagées dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques nationales de protection sociale dans nos différents pays». Il a expliqué que la PSS est nécessaire pour atteindre la couverture sanitaire universelle.

Pour le ministre Idi Illiasou Mainassara, les enseignements tirés de ces quatre (4) jours de réflexions et les expériences personnelles des pays participants «devraient permettre au Niger de construire une vision commune dans sa marche vers la Couverture sanitaire universelle et la réduction des inégalités». Il a demandé aux organisateurs, dont Enabel qui est le chef de file, d’accompagner son département ministériel et celui de l’Emploi et de la protection sociale sur l’élaboration d’une feuille de route «pour la mise en œuvre de la protection sociale en santé, comme un moyen pour le pays de progresser vers la couverture santé universelle.

Lire plus.

Comments:

For adding comments please sign up or log in