JavaScript requis

Le site web de P4H est conçu pour fonctionner au mieux avec Javascript activé. Veuillez l'activer dans votre navigateur. Si vous avez besoin d'aide, consultez https://www.enable-javascript.com/

Japon - P4H Network
Current Health Expenditure (CHE) as % Gross Domestic Product (GDP)10.8%CHE/GDP
Out-of-pocket (OOPS) as % of Current Health Expenditure (CHE)12%OOP/CHE
Domestic General Government Health Expenditure (GGHE-D) as % General Government Expenditure (GGE)21.4%GGHE-D/GGE
Gross Domestic Product (GDP), in constant (2020) US$ per capita5TGDP (USD)
Population (in thousands)124.6MPopulation
Incidence of Catastrophic Health Spending at 10% Threshold (SDG 3.8.2) Total11.1%Catastrophic Health Spending

Le cheminement du pays vers la couverture maladie universelle (CMU) a commencé avec l’introduction de la loi sur l’assurance maladie en 1922, suivie par le premier régime d’assurance maladie universelle du Japon, l’assurance maladie des employés, mis en œuvre en 1927. Les objectifs de santé publique ont été atteints en 1961. Aujourd’hui, le Japon est réputé pour son système de protection sociale de la santé très développé, qui offre un ensemble complet de prestations, déterminées et approuvées par le gouvernement national.

Le vieillissement de la population japonaise entraîne une augmentation des coûts des soins de santé

Le vieillissement rapide de la population japonaise met à rude épreuve le système de soins de santé, dont les dépenses atteignent près de 11 % du PIB, soit l’un des taux les plus élevés parmi les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Le système de santé est financé par les cotisations des assurés ainsi que par des copaiements qui dépendent du type d’assurance et des caractéristiques sociodémographiques de l’assuré. La plus grande part du financement provient des contributions (49 % des dépenses courantes de santé), suivies des dépenses publiques (38 % des dépenses courantes de santé) et des dépenses personnelles (13 % des dépenses courantes de santé).

Le taux de couverture de l’assurance maladie est de 100 % au Japon et couvre plus de 5 000 procédures médicales, soins dentaires et médicaments. Il existe deux grands types de régimes d’assurance au Japon : L’assurance maladie des employés et l’assurance maladie nationale (NHI). La majorité de la population, soit 58,69 %, est couverte par l’assurance maladie des employés, 28,31 % par l’assurance maladie nationale et 12,42 % par le système de soins médicaux pour les personnes âgées, récemment mis en place.

Viabilité financière sans réduction de la protection financière

Malgré ces réalisations, des défis apparaissent en raison d’une croissance démographique négative et d’un faible taux de fécondité, d’une population vieillissante, d’une économie en déclin et d’un taux de chômage en hausse. La charge de morbidité des Les maladies non transmissibles et dégénératives ont augmenté au cours des dernières décennies. Ces réalités pèsent sur le système national de santé, en particulier sur la prestation de services et le financement

La vision du Japon : Soins de santé 2035 vise à mettre en place un système de santé durable qui offre de meilleurs résultats en matière de santé grâce à des soins adaptés et équitables pour chaque membre de la société et qui contribue à la prospérité du Japon et du monde.