JavaScript requis

Le site web de P4H est conçu pour fonctionner au mieux avec Javascript activé. Veuillez l'activer dans votre navigateur. Si vous avez besoin d'aide, consultez https://www.enable-javascript.com/

Financement des éléments du système de santé en Afrique : Une étude exploratoire - P4H Network

Financement des éléments du système de santé en Afrique : Une étude exploratoire

Un article de recherche révisé par des pairs et publié dans PLOS ONE retrace les données sur les types de financement de la santé en Afrique.

Résumé

 

Les pays qui réforment leurs systèmes de santé pour progresser vers la couverture sanitaire universelle (CSU) doivent prendre en compte l’ensemble des ressources nécessaires à long terme pour planifier la mise en œuvre et le financement durable de la CSU. Toutefois, il n’existe pas de conceptualisation détaillée de la manière dont les mécanismes actuels de financement de la santé interagissent entre les éléments du système de santé. Nous avons donc cherché à produire des éléments probants sur la manière d’utiliser les ressources provenant de différentes sources de financement en Afrique. Nous avons procédé à un examen approfondi de la recherche empirique en suivant le cadre méthodologique en six étapes de l’examen approfondi d’Arksey & O’Malley et de Levac, Colquhoun & O’Brien. Nous avons recherché la littérature publiée et grise dans les bases de données Medline, Cochrane Library, PubMed, WHO database, World bank et Google Scholar et avons résumé les données à l’aide d’une approche narrative, impliquant des synthèses thématiques et des statistiques descriptives. Nous avons inclus 156 études sur 1 168, dont 13 % étaient des études conceptuelles et 87 % des études empiriques. Ces études sélectionnées se sont concentrées sur le financement des 13 éléments du système de santé. Environ 45 % d’entre eux se sont concentrés sur la prestation de services, 13 % sur les ressources humaines, 5 % sur les produits médicaux et 3 % sur l’infrastructure et la gouvernance. Les études faisant état d’éléments multiples du système de santé représentaient 8 %, tandis que les cadres d’évaluation du financement de la santé représentaient 23 %. Les années de publication s’échelonnent de 1975 à 2021. Bien que les sources publiques soient la forme de financement la plus répandue, la documentation mondiale sur les dépenses de santé ne permet pas de suivre le financement de toutes les dimensions du système de santé qui ont servi de base au cadre conceptuel de cette étude exploratoire. Il est nécessaire de plaider en faveur d’un suivi des dépenses pour les systèmes de santé, y compris les biens incorporels. Une analyse plus approfondie permettrait d’élaborer un cadre d’évaluation des sources de financement des éléments du système de santé sur la base de l’efficacité, de la faisabilité, de la durabilité, de l’équité et du déplacement.