JavaScript requis

Le site web de P4H est conçu pour fonctionner au mieux avec Javascript activé. Veuillez l'activer dans votre navigateur. Si vous avez besoin d'aide, consultez https://www.enable-javascript.com/

La fourniture gratuite de médicaments contre la tuberculose augmente le suivi des patients et les résultats positifs du traitement dans le secteur privé indien - P4H Network

La fourniture gratuite de médicaments contre la tuberculose augmente le suivi des patients et les résultats positifs du traitement dans le secteur privé indien

Une étude quasi-expérimentale utilisant l’appariement par score de propension
Résumé
Contexte

Le secteur privé est une composante importante, mais non réglementée, de l’infrastructure de traitement de la tuberculose en Inde. Le projet JEET (Joint Effort for Elimination of Tuberculosis) vise à relier le traitement de la tuberculose dans le secteur privé à la constellation de mécanismes de soutien social disponibles dans le cadre du programme national indien d’élimination de la tuberculose (NTEP), y compris la fourniture gratuite de médicaments en association à dose fixe (FDC) aux patients. Cette étude quasi-expérimentale a analysé des données collectées régulièrement afin de déterminer l’impact de la gratuité des médicaments sur le suivi des patients et les résultats des traitements.

Méthodes

Nous avons utilisé les données des patients du secteur privé enrôlés dans le projet JEET qui ont été diagnostiqués avec une tuberculose pulmonaire et extrapulmonaire entre le 1er janvier 2019 et le 31 mars 2020, et qui ont terminé leur traitement avant le 31 décembre 2021. L’appariement par score de propension a été utilisé pour créer un ensemble de données permettant de comparer le nombre de suivis et la proportion de traitements réussis pour les patients bénéficiant de médicaments gratuits par rapport à un groupe témoin ayant payé de sa poche. 11 621 paires appariées ont été incluses dans l’analyse. Des modèles de régression logistique et de régression des moindres carrés ordinaires ont été utilisés pour estimer l’impact de la gratuité des médicaments sur le nombre de suivis et le succès du traitement, ce dernier étant défini comme l’achèvement du traitement ou la guérison.

Résultats

Après prise en compte des facteurs de confusion potentiels, les patients bénéficiant de médicaments gratuits ont reçu en moyenne 2,522 (IC à 95 % : 2,325 à 2,719) visites de suivi supplémentaires par rapport aux patients qui ont payé de leur poche. Cela équivaut à une augmentation moyenne de 25 % et médiane de 32 % des suivis pour les patients bénéficiant de médicaments gratuits. En ce qui concerne la réussite du traitement, les patients recevant des médicaments gratuits avaient 45 % de chances en plus de réussir leur traitement (rapport de cotes : 1,452, IC à 95 % : 1,288 à 1,637).

Conclusions

Il a été constaté que les patients recevant des médicaments gratuits suivaient plus fréquemment leur coordinateur de traitement, en partie pour permettre le renouvellement des médicaments, par rapport aux patients qui payaient de leur poche. Ces contacts supplémentaires auraient permis de répondre aux inquiétudes concernant les effets secondaires, de fournir des informations supplémentaires sur le traitement et de mettre les patients en contact avec des services d’aide sociale, autant d’éléments qui ont ensuite contribué à l’engagement continu des patients dans leur traitement. Cela représente potentiellement l’effet non mesuré des médicaments gratuits sur le soutien social continu, qui se traduit par une plus grande probabilité de réussite du traitement pour les patients.