JavaScript requis

Le site web de P4H est conçu pour fonctionner au mieux avec Javascript activé. Veuillez l'activer dans votre navigateur. Si vous avez besoin d'aide, consultez https://www.enable-javascript.com/

Burkina Faso : Atelier d'orientation sur le cadre d'alignement en matière de santé - P4H Network

Burkina Faso : Atelier d’orientation sur le cadre d’alignement en matière de santé

La Banque Mondiale, en partenariat avec le Ministère de la Santé, a organisé du 28 au 30 mars 2023, un atelier d’orientation sur le cadre d’alignement dans le secteur de la santé au Burkina Faso. La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre de la Santé, le Dr Lucien KARGOUGOU.

Des dizaines d’acteurs des secteurs public et privé, des partenaires techniques et financiers (PTF) et des acteurs de la société civile ont participé à cette réunion d’orientation sur le cadre d’alignement dans le secteur de la santé. Avec cet atelier, le Burkina Faso rejoint les trois (03) autres pays pilotes en Afrique, à savoir l’Afrique centrale, l’Éthiopie et le Rwanda, dans le programme d’alignement renforcé au plus haut niveau. Le processus bénéficie du soutien financier et technique de la Banque mondiale et du Mécanisme de financement mondial.

L’objectif principal de cet atelier est de présenter aux participants le cadre d’alignement dans le secteur de la santé au Burkina Faso. Plus précisément, il vise, entre autres, à décrire les composantes de base du cadre d’alignement et ses résultats, à expliquer le processus de mise en œuvre du cadre d’alignement et à illustrer la manière dont les parties prenantes peuvent participer de manière productive à l’exercice de diagnostic, à expliquer le contenu d’un plan d’action national visant à améliorer l’harmonisation, à examiner la relation entre les résultats de l’exercice de diagnostic et le modèle de maturité, et à identifier les prochaines étapes pour assurer le suivi du processus.

L’alignement est un processus de planification et de mise en œuvre des politiques, des stratégies et des priorités, dans lequel toutes les parties concernées au niveau mondial et national suivent le principe fondamental d’un seul plan, d’un seul budget et d’un seul rapport. Toutefois, le ministre de la santé a souligné que, dans la pratique, cette volonté d’alignement clair est parfois entravée par des problèmes politiques, institutionnels et organisationnels qu’il convient d’identifier et de surmonter pour parvenir à l’alignement envisagé.

 

Référence