JavaScript requis

Le site web de P4H est conçu pour fonctionner au mieux avec Javascript activé. Veuillez l'activer dans votre navigateur. Si vous avez besoin d'aide, consultez https://www.enable-javascript.com/

Gratuité des soins au Burkina : une analyse - P4H Network

Gratuité des soins au Burkina : une analyse

Depuis 2016, le Burkina Faso a instauré une politique de gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans. ThinkWell et son partenaire de recherche RESADE ont conduit une analyse détaillée de la politique de gratuité en collaboration avec le Ministère de la Santé. De ce rapport rendu public, il se dégage les principaux résultats suivants :

  • La Gratuité semble avoir atteint ses principaux objectifs, à savoir améliorer l’accès aux services et réduire les dépenses directes de santé à la charge des patients.
  • La Gratuité n’a pas pour objectif d’induire directement une amélioration de la qualité des services. Sans surprise, aucune donnée factuelle ne montre que leur qualité s’est améliorée consécutivement à l’adoption de la Gratuité ; 
  • La Gratuité n’a pas été adéquatement financée en 2018 et 2019, ce qui a probablement entraîné une augmentation des dettes à la Centrale d’achat de médicaments essentiels et génériques (CAMEG) ;
  • Le choix du mécanisme de facturation à l’acte de la Gratuité a été motivé par le fait qu’il soit perçu comme « équitable » par les prestataires et que cela évitait d’amoindrir la qualité des services. Le ST-CSU reconnaît un compromis entre cette option et celle d’un autre mécanisme de paiement des prestataires afin de maîtriser les coûts et de gagner en efficacité administrative ;
  • Les perceptions de paiement tardif ou insuffisant suscitent l’insatisfaction à l’égard de la Gratuité parmi les prestataires de services ;
  • Les systèmes de contrôle et de validation de la Gratuité sont pertinents, tant que les contrats avec les exécutants sont maintenus.

Le rapport est disponible en téléchargement sur la plateforme en version anglaise et française.