JavaScript requis

Le site web de P4H est conçu pour fonctionner au mieux avec Javascript activé. Veuillez l'activer dans votre navigateur. Si vous avez besoin d'aide, consultez https://www.enable-javascript.com/

La proposition d'une assurance maladie sociale nécessiterait de multiplier par quatre le budget de l'État consacré à la santé - P4H Network

La proposition d’une assurance maladie sociale nécessiterait de multiplier par quatre le budget de l’État consacré à la santé

Une proposition de mise en œuvre d’une assurance sociale de santé (SHI) a été préparée pour le Mozambique. La consultance, commandée par l’OIT, proposait d’approfondir le caractère préventif du service national de santé, de renforcer les niveaux primaires et de se rapprocher des références internationales pour certains indicateurs.

La proposition financière comprend la création d’une taxe sur les salaires pour couvrir les dépenses de la SHI, payable à la fois par les fonctionnaires et l’économie formelle, qui représentent actuellement 20 % de la main-d’œuvre, et qui devraient, selon le document, représenter 50 % dans les années à venir. Les 50 % restants de la population seraient couverts par le budget de l’État.

L’effort budgétaire de l’Etat devrait être multiplié par 4, passant de 21,933 à 89,347 Mzn ou de 353 MUS$ à 1,441 M US$ en termes nominaux.

Le Conseil des ministres a adopté une déclaration proposant la création d’une SHI en décembre 2017. Différentes caractéristiques de cette proposition sont à l’étude.