JavaScript requis

Le site web de P4H est conçu pour fonctionner au mieux avec Javascript activé. Veuillez l'activer dans votre navigateur. Si vous avez besoin d'aide, consultez https://www.enable-javascript.com/

L'AP P4H a poursuivi le dialogue avec le ministère de la santé et des services sociaux pour discuter des priorités. - P4H Network

L’AP P4H a poursuivi le dialogue avec le ministère de la santé et des services sociaux pour discuter des priorités.

Le point focal national de P4H continue à assurer la liaison avec le ministère de la santé en Namibie en vue d’un dialogue budgétaire dans le cadre de COVID-19. 

Discussion avec le directeur adjoint du budget et des finances :

Des discussions ont eu lieu avec le directeur adjoint du budget et des finances, qui a souligné l’importance d’accorder la priorité à la budgétisation basée sur les performances, mais aussi à la formule d’allocation des ressources afin de renforcer et d’améliorer le processus de budgétisation. Il a expliqué comment COVID a bouleversé le ministère de la santé et de la protection sociale et la planification du financement de la santé. Étant donné que le soutien de l’ACTA était de courte durée, mais aussi que la Namibie commençait à peine le processus et souhaitait convenir de l’orientation du financement de la santé vers la couverture sanitaire universelle, il a été convenu que l’élément de la formule d’allocation des ressources pouvait être mis de côté pour le moment. Puis, une fois que le paysage de la santé publique universelle pour le financement de la santé sera finalisé, il faudra réfléchir à des travaux supplémentaires dans le cadre du financement de la santé qui pourraient être soutenus au-delà des partenariats public-privé.

Sur la base de l’évaluation de la budgétisation basée sur la performance et de la situation du pays, les résultats seront utilisés pour un dialogue sur le budget national qui permettra d’apporter certaines des améliorations nécessaires, par exemple : la stabilité du financement, le renforcement des capacités des parties prenantes nationales et infranationales en termes de budgétisation basée sur la performance, la définition d’un programme, la hiérarchisation des financements, l’évaluation du financement dans le secteur de la santé en fonction des priorités du secteur de la santé.

 


Discussion avec
Direction des soins de santé primaires :

Le chef de la direction des soins de santé primaires était également très intéressé par cette initiative, d’une part parce que le pays envisageait déjà de mettre à jour son paquet de soins de santé essentiels, et d’autre part parce qu’il souhaitait comprendre dans quelle mesure la pandémie avait affecté la prestation des services. En outre, sachant que COVID allait être présent au moins pour les prochaines années, il était important de comprendre comment ce paquet existant a été affecté par la pandémie, ce qui a souffert, ce qui n’a pas souffert, est-ce que certaines interventions sont trop nombreuses et d’autres non, les questions liées à l’équité, les questions liées à la qualité des soins. L’évaluation des résultats de l’ensemble des soins de santé essentiels servira de base à l’élaboration et à la révision de l’ensemble des soins dans le cadre existant.