JavaScript requis

Le site web de P4H est conçu pour fonctionner au mieux avec Javascript activé. Veuillez l'activer dans votre navigateur. Si vous avez besoin d'aide, consultez https://www.enable-javascript.com/

Mali-RAMED : 3 millions de personnes seront immatriculées en 2022 - P4H Network

Mali-RAMED : 3 millions de personnes seront immatriculées en 2022

Après Bamako et Sikasso, le Ministre de la Santé et du Développement Social Mme Dieminatou SANGARÉ a procédé, dans la ville de Kayes, ce vendredi 17 juin 2022 à la cérémonie de lancement d’enrôlement de trois (3) millions d’indigents.

Cette politique d’aide aux indigents qui s’inscrit dans le cadre du Régime d’assurance maladie universelle (RAMU) est un point important du plan d’actions gouvernemental initié par les plus hautes autorités de la Transition. La Ministre de la santé a salué et apprécié la présence effective des responsables régionaux impliqués dans les opérations d’enrôlement de 3 millions de bénéficiaires au régime d’assistance médicale (RAMED). Selon Mme Dieminatou SANGARÉ le socle de la vision du Président de la Transition Son Excellence le Col Assimi GOITA  est de permettre à chaque malien de se soigner au Mali à tous les niveaux de notre pyramide. Cette vision s’articule autour de trois axes à savoir :

  • Développer l’offre de santé de qualité accessible géographiquement ;
  • Mettre en place un dispositif de financement de la demande de santé à travers un mécanisme de tiers payant en vue de parvenir à la couverture sanitaire universelle ;
  • Apporter le concours de État à toutes les populations dans le besoin.

Le Ministère de la Santé et du Développement Social à travers l’Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM) s’attèle à assurer le volet RAMED. Tous les acteurs ont été invités par Mme la ministre à s’engager pleinement dans atteinte de ces objectifs. Pour ce faire les services techniques du développement social doivent veiller à l’identification et à la sensibilisation. Quant aux responsables communaux et aux maires, ils doivent procéder à l’établissement des répertoires des indigents, à la délivrance des certificats d’indigence et au payement des contributions financières.

Au cours de cette cérémonie, le bon exemple de la commune rurale de Logo a été mis en exergue. Ainsi une attestation de bon exemple a été attribuée à cette commune pour avoir payé sa part de contribution. Cette cérémonie a été l’occasion d’inviter chaque acteur à mettre du sien en vue de la réussite de cette politique à l’endroit des indigents.

Serge MAYAKA.

CFP/Mali

Source.